Évolution ou Création ?



Argumentaire simple



|Suivant >

1 - La complexité irréductible


Darwin a dit :
  •  « Si l'on pouvait démontrer que existe un organe complexe qui ne pouvait pas avoir été formée par une série de nombreuses modifications graduelles et légères, ma théorie ne pourrait certes plus se défendre. »
Un tel organe complexe est connu comme un « système complexe irréductible. ». Un système complexe irréductible est une composé de plusieurs parties, qui sont toutes nécessaires pour que le système fonctionne (chacune est nécessaire). Si même une seule pièce est manquante, l'ensemble du système ne fonctionne pas. Chaque partie individuelle fait partie intégrante.
Ainsi, un tel système n'aurait pas pu évoluer lentement, pièce par pièce.

Le piège à souris est un objet du quotidien commun, un exemple non-biologique de complexité irréductible. 
Il est composé de cinq parties principales: 
  • une capture (pour maintenir l'appât),
  • un ressort puissant,
  • une tige mince appelé le «marteau»,
  • une barre de maintien pour fixer le marteau en place,
  • une plate-forme pour monter le piège.
Si l'une quelconque de ces éléments est manquant, le mécanisme ne fonctionne pas. Chaque pièce fait partie intégrante. Le piège à  souris est irréductiblement complexe.



Complexité irréductible
  • La Théorie de Darwin de l'évolution est une théorie en crise à la lumière des énormes
    progrès que nous avons réalisés en biologie moléculaire, de la biochimie et de la génétique au cours des cinquante dernières années.


    Nous savons maintenant qu'il y a des dizaines de milliers de fait systèmes irréductiblement complexes au niveau cellulaire. La Complexité Irréductible envahit le monde microscopique biologique. Le biologiste moléculaire Michael Denton (Directeur de l'Institut de Génétique Humaine de Sydney) écrivit en 1993 :

    « Bien que les plus petites cellules bactériennes sont incroyablement petites, pesant moins de 10-12 grammes, chacun est en effet une véritable usine micro-miniaturisée contenant des milliers de pièces au design raffiné de machinerie moléculaire complexe, composé entièrement de 100 milliards d'atomes, bien plus complexes que n'importe quelle machine construite par l'homme et absolument sans équivalent dans le monde non-vivant. »

    - ( voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Denton#Parcours_universitaire)

 


2 - Darwinismes : le principe général des « preuves » de l'évolution

En Allemagne, en mai 2012, vient d'être publié un nouveau document sur l'évolution des embryons d'animaux ; ce document révèle une fois encore la trajectoire typique de traitement de l'évolution par la science.

Les données sont à peine comprises qu'elles sont déclarées confirmer « puissamment » l'évolution.

Puis, des années plus tard, quand la science se penche sur les mêmes faits, on découvre des détails incroyables : il y a là tout le décalage entre les données et la théorie.
Dès lors, les données, plutôt que de confirmer la théorie, sont interprétées en fonction de la théorie, plutôt que d'obtenir des preuves expliquant la théorie, c'est la théorie qui explique les éléments de preuve, quelles que soit les maladresses de raisonnements.

Au final, les données sont tordues dans tous les sens afin de servir la théorie de l'évolution.
Un exemple, le  creusement du Canyon du Colorado a toujours été daté de 55 millions d'années par le système auto-prouvé et auto-déterminé de datations évolutionnistes (voir encadré ci-dessous)

Or, une publication de l'Université du Colorado de novembre 2012, le date désormais de 70 millions d'années ; c'est dire qui le système de mesure est rocambolesque et n'a aucune fiabilité : lire : http://www.colorado.edu/news/releases/2012/11/29/grand-canyon-old-dinosaurs-suggests-new-study-led-cu-boulder

Lors de la publication de son fameux livre en 1859, Darwin savait que sa théorie présentait des faiblesses. Qui plus est, il connaissait parfaitement son talon d'Achille : « Le nombre de variétés intermédiaires ayant auparavant existé sur terre doit être vraiment colossal. Pourquoi alors chaque formation géologique et chaque strate ne contiennent-elles pas ces liens intermédiaires  ? [ C'est là ] l'objection la plus sérieuse et la plus frappante qui puisse être soulevée à l'encontre de ma théorie ».



3 - La « Sélection Naturelle » : un concept bien réel mais sans issue naturaliste (évolutionniste)



La théorie de l'évolution de Darwin est basée sur le mécanisme de mutation – une altération accidentelle du code génétique – et sur le mécanisme de feed-back de la sélection naturelle, dont le principe repose sur la survie du plus apte, et la disparition du plus faible.

La Sélection Naturelle, qui est un fait réel et observable, élimine donc ce qui existe déjà : la Sélection Naturelle est placée en feed-back, c'est-à-dire après l'apparition d'hypothétiques fonctionnalités nouvelles ... L'ensemble ne peut donc créer que sur l'unique fait du hasard, qui est  stupide ......
  • On rappelle ici que :
    Qui dit "sélection", dit "éléments à sélectionner" :
    C'est-à dire que les éléments existent déjà.
    L'apparition de ces éléments (nouveautés évolutionnaires) apparaissent donc par  le seul et unique fait du Hasard !
La Théorie de l’Évolution relayée par la sélection Naturelle ne produit pas de nouveauté évolutionnaires : le moteur des "apparitions" évolutionnaires, en réalité, n'existe pas en réalité, si ce n'est le Hasard, "dans le dur" du Hasard ... ..

4 - SCIENCE-2013 : le cerveau humain possède des neurones totalement dédiés à la navigation et au déplacement.  Les chercheurs de l’Université de Philadelphie les comparent à un GPS interne.

En aout 2013, les scientifiques sont découvert que l'homme ont un système de navigation territorial intégré naturellement a leur cerveau pour leur repérage territorial.
LIRE : http://www.topsante.com/medecine/medecine-divers/hopital/orientation-le-cerveau-a-son-gps-integre-42247
Cette page n'est disponible que pour les adhérents du magazine

Le cerveau a son GPS intégré

Le 07 août 2013 à 08h00 - par Agathe Mayer

Le cerveau humain possède des neurones totalement dédiés à la navigation et au déplacement.  Les chercheurs de l’Université de Drexel (Philadelphie) les comparent à un GPS interne.

Orientation: le cerveau a son GPS intégré
© iStockphoto

Les recherches sur le cerveau humain des chercheurs de l'Université Drexel (Philadelphie), de l'Université de Pennsylvanie, de l’UCLA et de l'Université Thomas Jefferson révèlent que le cerveau humain possède des neurones « GPS ».

Cette étude confirme des précédentes recherches menées sur des rats. Des scientifiques de l’Université de Californie (San Diego) avaient déjà découvert ce même type de cellules dites «grille» sur les rongeurs.  Ces neurones actifs pendant un déplacement, identifient plusieurs emplacements dans l’espace et permettent de les conserver en mémoire pour faciliter la navigation. Sans eux, l’homme se perdrait.
Des cellules dites «grille» pour se déplacer
Pour arriver à cette conclusion, Le Dr Joshua Jacobs, et son équipe, ont d'étudié les enregistrements du cerveau de 14 patients atteints d'épilepsie alors qu’ils jouaient à des jeux vidéo de navigation et de récupération d’objets. L'équipe a analysé la relation entre l’orientation des patients et l'activité neuronale. Elle confirme, que comme pour les rats, les hommes possèdent des cellules grilles dédiées au déplacement dans l’espace.
Ces cellules sont localisées au niveau de l'hippocampe, du cortex cingulaire et du cortex entorhinal. Si les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont souvent désorientées, c’est que leur région primordiale au déplacement du cerveau est largement touchée par la maladie.

5 - SCIENCE/Avril 2012 : l'Académie des Sciences (USA) affirme : « Le Chien est une énigme biologique irrésolue »



Il ne provient d'aucune espèce préexistante : démonstration par l'article de Académie des Sciences des États-Unis, article intégral avec protocole, mise en évidence, résultats et conclusion publié le 17 avril 2012 disponible sur : http://www.pnas.org/content/early/2012/05/15/1203005109  <=> « Rethinking dog domestication by integrating genetics, archeology, and biogeography » = Repenser complètement la domestication du chien en intégrant la génétique, l'archéologie et la bio-géographie »
21 équipes de 415 chercheurs de 1993 à 2010 aboutissent à cette conclusion sans équivoque (Académie des Sciences des États-Unis)

Vous pouvez lire sur ce site l'article en anglais de l'Académie des Sciences des Usa (traduit en français) avec analyse simplifiée sur :
http://lifeorigin.free.fr/evolutionnisme_croyance-35.htm En septembre 2004, le Magazine "la Recherche" avait déjà publié une conclusion qui en faisait sa page de couverture :
  • couverture du magazine visible sur : http://www.larecherche.fr/savoirs/evolution/chien-enigme-biologique-01-05-2004-88998

                                

6 - L'exemple extraordinaire du caméléon


Le Caméléon arbore des centaines de couleurs possibles (nombre inconnu)

Ces couleurs sont produites par les cellules pourvues de mélanocytes : (source : http://en.wikipedia.org/wiki/Chameleon#Mechanism_of_color_change )
  • biochromes des chromatophores :
    • xantophores à xanthoptéridine
    • érythrophores à caroténoïdes
  • schemochromes à iridophores, à lames cristalloïdes
    • bleu brillant et vert : effet Tyndall ou diffusion Rayleigh
    • noire ou marron foncé : eumélanine
    • jaune/rouge : phaéomelanine

Le caméléon :


Œil mobile du Caméléon :

mobile à 360° dans les 3 dimensions



La langue du caméléon contient :
  • une extrémité collante
  • des accélérateurs de muscles
  • un muscle rétracteur

La langue est de forme cylindrique.

Elle 
peut être repliée pour former un cylindre creux radial appuyé par une barre interne (os hyoïde).

La
compression de ce cylindre creux est réalisé par l'os hyoïde (ci-contre
à  gauche) enveloppé par la base des muscles de la langue par des accélérateurs de lancement de la langue vers l'avant.


tiré de l'article de K. Ulrike Müller, Sander Kranenbarg, «Le pouvoir au bout de la langue», Science 304: 217-219, 9 avril 2004.

D'un point de vue mécanique :
  • la langue caméléon fonctionne selon le même principe physique que la libération d'un noyau de cerise,
  • à l'exception que, dans ce cas, c'est le muscle qui est entraîné vers la cible par la langue.
  • après avoir atteint la cible, les muscles rétracteurs sont chargés de faire reveneir la langue collée à un délicieux goûter, en cas de succès, bien sûr.



7 - La symétrie des os du squelette humain impose le créationnisme

Ci-contre les planches à dessin du fémur gauche et du fémur droit chez l'humain.
Vous pouvez voir qu'ils sont parfaitement symétriques : jambe gauche , jambe droite.


Ils sont parfaitement symétriques : jambe gauche , jambe droite, mais ... symétriques : au travers de l'image donnée dans un miroir ...
C'est-à-dire qu'ils sont complètement différents l'un et l'autre : car ne pouvant pas être superposés ou confondus dans un espace 3-D ...

Et si on croit à la théorie de l'Evolution, ils auraient été transformés par le Hasard au fur et à mesure des  espèces
(Homininés, Hominidés) :

la transformation évolutionnaire aurait-elle pu donner des os
parfaitement symétriques de manière indépendante l'un à l'autre ? (en effet, les 2 fémurs sont radicalement différents l'un à l'autre) ...

Je reprends autrement :

si on admet l'hypothèse évolutionniste,
il y a, au cours du temps, transformation indépendante du fémur gauche et du fémur droit, mais qui donne un  résultat parfait en symétrie ...

Le Hasard Évolutionnaire aurait-il pu concevoir des martingales aussi invraisemblables ?

... Non, la théorie de l'évolution ne peut pas tenir quand on regarde les fémurs humains, symétriques mais indépendants
l'un de l'autre ...





8 - Le cas invraisemblable du Poisson-Archer,(Polynésie française)

Le Poisson-archer (Polynésie française)

réf web : www.futura-sciences.com :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/pourquoi-le-poisson-archer-tire-t-il-toujours-droit-au-but_14133/


http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/pourquoi-le-poisson-archer-tire-t-il-toujours-droit-au-but_14133/

5 janvier 2008 à 11h28 

Pourquoi le poisson-archer tire-t-il toujours droit au but ? 

Par Jean Etienne, Futura-Sciences

Le poisson-archer, possède un don très particulier : il est capable d'atteindre une proie d'un simple jet d'eau jusqu'à deux mètres de distance.

Insectivore, Toxotes jaculatrix (de son nom scientifique) pratique une méthode de chasse à la fois peu commune et spectaculaire. Il projette avec force un jet de gouttelettes d'eau par la bouche en direction d'un insecte perché sur une brindille, ou une feuille, voire en vol, et l'abat, et cela jusqu'à deux mètres de distance. Pour arriver à cela, il aspire l'eau puis contracte violemment ses opercules ainsi que ses maxillaires hyoïde et inférieur, ce qui provoque l'expulsion de l'eau par une petite ouverture à l'avant de sa bouche.

Au cours de certains tests, Schuster et Schlegel ont projeté simultanément deux insectes depuis la même plate-forme, mais dans deux directions différentes afin de voir s'ils arriveraient à provoquer une certaine confusion et si les poissons n'allaient pas viser un endroit intermédiaire. Au lieu de cela, les Toxotes ont systématiquement choisi une des deux proies, typiquement celle qui retomberait le plus près d'eux, et en ont obtenu la chute avec la même rapidité que s'il n'y avait eu aucune distraction.

 

 

D'autres études ont démontré que la perception des insectes en vol déclenche un circuit de six neurones à l'intérieur du cerveau des Toxotes, :
  • les yeux saisissent alors l'information
  • qui est rapidement transmise sous forme de données sur la vitesse, la direction et l'altitude vers les neurones moteurs
  • ce qui provoque quasi instantanément les réflexes de torsion, pivotement et fuite
L'article conclut :

« Cette étude démontre un comportement très intelligent », conclut le neurologiste cognitif  Russell Poldrack de l'université de Californie à Los Angeles.



9 - Mars 2013 : SCIENCE / Usa : 'Journal of Geophysical Research' : un incendie planétaire a brulé toute la planète !

  • un indice de plus du Déluge (nucléaire) planétaire, lancé par les elohim-Créateurs il y a quelques milliers d'années
lire l'article en référence / cliquez ici)

La couche de débris créé par l'impact de la fin du Crétacé dans
le Cratère du Chicxulub (Mexique) contient assez de suie pour
indiquer que l'
ensemble de la biosphère terrestre a brûlé lors
de la période de la Fin du Crétacé
. Les modélisations
préliminaires (début 2013) ont montré uen montée des
rayonnements infrarouges (I.R.) (c'est-à-dire des hautes
températures) 
d'impulsion suffisante pour allumer des feux
mondiaux en quelques heures juste après l'impact de
Chicxulub
(cet impact a provoqué la mort des Dinosaures, il
est très célèbre dans le monde des sciences).
Résumons l'article :
(lire l'article en référence / cliquez ici : / http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/jgrg.20018/abstract
  • la suie observée par les scientifiques (début 2013) montre que les incendies ont été mondiaux à cette époque (fin du « Crétacé » / début de « l'Ere Tertiaire »)
  • or, les scientifiques pensent habituellement aux impacts provoqués par des comètes ou des astéroïdes ... Mais, scientifiquement, ces corps extra-terrestres sont trop petits pour avoir engendré de tels incendies sur toute la Terre : ils déploient trop peu d'énergie lors de leur impact, et ce quelque soit leur grosseur et leutr vitesse d'approche de la Terre ...
Comment concilier ces 2 aspects apparemment incompatibles ?
  • des quantités cyclopéennes de suie qui démontrent que toute la planète a brulé
  • mais la trop petite taille taille d'un astéroide (un gros caillou) ...

  • C'est simple :
    les 41 impacts de bolides extra terrestres aujourd'hui parfaitement répertoriés :

    • étaient des bolides extra-terrestres, oui,
    • mais en réalité les les Armes (nucléaires) lancées par les elohim-Créateurs lors du Déluge

10 - Preuve-photo du Déluge (nucléaire) des Elohim


Photo tirée du très officiel site du National Geographic : arbres en Hongrie dans des strates géologiques anciennes

Visible sur :
http://news.nationalgeographic.com/news/2007/07/070731-fossilized-trees.html


Se peut-il que des arbres soient verticaux dans des strates géologiques ? sur une hauteur de 4 à 6 mètres ? Non, la théorie de l'évolution exige que ces arbres ne peuvent pas être verticaux, c'est la base de la théorie de l'évolution concernant la formation des strates géologiques :
les strates géologiques devaient se former de manière graduée et parallèle, de manière extrêmement lente, la lenteur, par hypothèse, de la formation des strates géologiques devait valider la lenteur et la nécessité de millions d'années.
Ces arbres verticaux donnent raison au catastrophisme créationniste revendiqué aussi par les créationnistes déistes.

Encore plus bizarre : ces arbres sont le restant de l'exploitation de charbon dans une mine de Hongrie, et leur bois est toujours intact depuis 8 millions d'années............. 

Le commentaire du scientifique sur la page cité en référence parle de « climat étrange » en Hongrie.

Climat étrange ? ... Sourions....... Il ne s'agit pas de « climat étrange » en Hongrie. C'est le fait-même de retrouver ces arbres brulés mais intacts à l'intérieur qui est « étrange » pour l'évolutionnisme. Climat étrange ? Non, c'est la théorie de l'évolution qui est « étrange » : les strates géologiques se sont déposées très rapidement, cette photo le démontre, à la suite d'un cataclysme d 'envergure planétaire, le Déluge lancé par les Elohim.

Et donc le bois de ces 19 arbres serait resté intact pendant 8 millions d'années ?

Non : mais seulement pendant 5776 ans (début du calendrier juif)...

Déluge ? nucléaire ? par les Elohim, Créateurs de le la vie sur Terre ?
..........

11 - Les arbres Anciens, pétrifiés par le Déluge nucléaire des Elohim : les preuves


<

Les arbres pétrifiés :

Le problème que pose les arbres pétrifiés est qu'ils reposent au-dessus des sols ... Or, tous les évolutionnistes savent bien que la fossilisation doit se faire dans les sols : sinon, il ne peut y avoir fossilisation

Ces arbres sont pétrifiés comme à la suite d'un cataclysme ... nucléaire ...

des arbres localisés dans des déserts :
sans végétation (impact du Déluge)
Arbre pétrifié du Désert d'Arizona, Usa.
Visible sur  Youtube


Arbre d'une forêt pétrifiée d'Algérie 
visible sur :
http://www.photographersdirect.com/buyers/stockphoto.asp?imageid=1511461



 

Forêt pétrifiée du CAPE BRIDGEWATER à 21 km au sud-ouest de Portland, à l'extrême sud est de l'Australie :
Visible sur :
http://www.gorp.com/parks-guide/travel-ta-petrified-forest-national-park-ecotourism-sidwcmdev_067135.html

 

 

 

Ces arbres sont tous localisés dans les étendues désertiques : Arizona, déserts de Namibie, Sahara algérien, tunisien, etc
Ces arbres sont reconnus par les Évolutionnistes Professionnels comme ayant subi une pétrification car ils sont fait de quartz c'est a dire un dérivé du composé principal silicaté (silicium), dérivé de la formation de sols à partir du manteau (épaisseur a l'intérieur de la planète terre)
Ces arbres ont subi un cisaillement (tous sans exception) comme coupées a la scie,
la Physique des solides intervient ici : ces arbres ont subi un haut degré de température (ambiante) immédiate, associée à une énorme pression ambiante ( càd atmosphérique) dans le passé, lors de leur pétrification.

 

Forêt pétrifiée d'Arizona :
photo visible sur :

http://www.sharewallpapers.org/

Pourquoi peut-on affirmer que la pression de l’atmosphère pendant le Déluge a été :
  • immédiate et extrêmement élevée : de plus de 15.000 Atm : voir la démonstration (courte) plus bas sur cette page :
  • / Entreprise CIMAGE :
    données sur la résistance longitudinale du Bois dans l'industrie
Cette pression atmosphérique de plus de 15.000 Atm , et cela cadre parfaitement avec un Déluge (nucléaire) lancé par les elohim-Créateurs il y a quelques millénaires
LES ARBRES PÉTRIFIÉS sont toujours situés au-dessus du sol :
  • cela ne cadre pas avec la mise en place évolutionnaire à l'intérieur de strates :
  • ces arbres pétrifiés ne suivent donc pas  du tout pas la logique interne de l'Évolutionnisme et des Professionnels de l'Évolutionnisme.



Lors du Déluge nucléaire, la pression atmosphérique a été extrêmement élevée de manière immédiate :
  • plus de 15.000 Atm : voir les données de l'industrie du Bois :
  • Entreprise CIMAGE : données sur la résistance longitudinale du Bois dans l'industrie
Copie de la page :

http://www.cimage-ltd.com/fichtec/proprietes_bois.html#10

ENTREPRISE CIMAGE :
CIMAGE :
Passerelles et ouvrages hydrauliques en bois FSC cl 4 naturelle ou chêne


Copie de la page =>

http://www.cimage-ltd.com/fichtec/proprietes_bois.html#10
Module d'élasticité longitudinal (= module d'Young)

Le module d'élasticité longitudinal E est une propriété de première nécessité technologique pour les emplois en structure où les pièces de bois sont fréquemment sollicitées en flexion statique suivant leur plus grande direction, parallèlement aux fibres. Le module d'élasticité longitudinal du bois stabilisé à une humidité théorique de 12% est une caractéristique mécanique de référence. Cette propriété caractérise la proportionnalité entre la charge et la déformation. Elle constitue un indicateur de la rigidité du bois.

Classes de module d'élasticité longitudinal

EL < 10 000 MPa : Module faible
10 000 Mpa < EL < 15 000 MPa : Module moyen
E > 15 000MPa : Module élevé


Interprétation scientifique de base :

(interprétation
diluvienne et créationniste)
On en déduit de ces données d'une entreprise industrielle française que :
  • pour une humidité (de référence de 12%) :
    l’élasticité est TELLE QUE :
  • la rupture du bois existe pour une presssion supérieure à 15.000 Méga-Pa :
    • 15.000 Méga-Pascal , soit 15.000 atmosphères
Ce chiffre de 15.000 Atm indique que le le cisaillement des bois laissés dans les étendues de désert : le bois a du subir au moins une pression atmosphérique d'au moins 15.000 atmosphères !

soit 15.000 fois la pression atmosphérique terrestre habituelle ...
Pour aller plus loin ...
(dans le site d'Etienne Didoult)

Sont proposées 53 images (arbres, Globe terrestre ancien) démontrant, image après image, le Déluge (nucléaire) lancé par les Elohim ; cette page est située sur : (cliquez)
http://lifeorigin.free.fr/evolutionnisme_impossible-35.html



Les fossiles d'arbres verticaux :

Dans les strates anciennes  du sol (strates géologiques), on retrouve aussi des arbres fossiles  disposés a la verticale :
ceci prouve que les strates géologiques se sont déposées extrémement rapidement, beaucoup plus rapidement que ce que les Naturalistes de l'évolution ne l'exigeraient ...







Arbre fossile dans le Désert du Sahara (Algérie)

 

Des nids d'oiseau pétrifiés :

Il existe aussi des fossiles de nids d'oiseau, prouvant , eux aussi, que la pression atmosphérique a été extrêmement élevée et de manière immédiate lors de leur pétrification lors du Déluge nucléaire

 

Exemple prouvant l'extrême rapidité du Déluge :

cette femelle d'Ichtyosaure qui est pétrifiée en train d'accoucher :


Autre nid fossilisé :

12 - Résumé-documentaire sur l'Evolution





13 - Abeilles : technologie biologique de haut niveau




Une Seule Abeille : une puissance de calcul supérieure aux plus grands ordinateurs du monde

En 2010, des scientifiques ont découvert que les abeilles apprennent à voler sur l'itinéraire le plus court possible entre les fleurs, même si elles découvrent des fleurs dans un ordre différent. Les abeilles résolvent effectivement le « problème du voyageur de commerce » : le voyageur de commerce doit trouver le chemin le plus court qui lui permet de visiter tous les endroits sur sa route.

«Dans la nature, les abeilles doivent relier des centaines de fleurs d'une manière qui minimise la distance, puis de manière fiable retrouver leur chemin.
» Un problème mathématique complexe qui occupe 10 ordinateurs des calculs qui durent des semaines.

Lire : http://phys.org/news/2010-10-complex-mathematical-problem-bees.html

Des signaux électriques émis par les fleurs pour signaler l'absence de pollen


C'est la découverte scientifique de février 2013 montre une harmonie évidente sur un des comportements les plus poétiques de la nature sur Terre : la pollinisation des abeilles. En effet, on sait maintenant que celles-ci perçoivent les signaux électriques émis par les fleurs pour leur signaler qu'elles ont, ou pas, du pollen ......

Lire : http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2282366/The-buzz-bees-Insects-use-flowers-electrical-fields-locate--voltage-indicating-pollen.html
  








14 - De la nanotechnologie dans les animaux - Le cas du Scarabée du Désert du 'Namib'


les élytres de scarabée du désert du Namib recueillent  l'eau de l'air en utilisant des bosses nanométriques





le Scarabée du Désert du Namib (en Namibie)  (Stenocara gracilipes) vit dans l'un des déserts les plus arides du monde, le Namib, sur la côte sud-ouest de l'Afrique




il obtient toute l'eau dont il a besoin chaque matin en raison de la surface 
unique de son dos :

  • des bosses microscopiques aux propriétés hydrophiles (attirant l'eau)
    et aux cotés hydrophobes (hydrofuge)
  • ces bosses couvrent ses ailes antérieures durcies, pour lequelles
    il se positionne dans le sens
    inverse du brouillard de chaque matin
  • les gouttelettes d'eau se matérialisent comme par magie sur le dos, puis faites glisser vers le bas chaînes dans sa bouche en attendant
Petit article de synthèse disponible sur :

http://www.asknature.org/strategy/
dc2127c6d0008a6c7748e4e4474e7aa1






Film de 1 min 48








15 - Sur les possibilités de planètes habitables (SCIENCE 25 juillet 2012) :


10.000 MILLIARDS DE MILLIARDS DE PLANÈTES HABITABLES

SCIENCE conservatrice ("Science et vie")

 



16 - Même si l'évolution avait eu lieu, le créationnisme est notre Futur ......................... Il est donc notre Passé !

Même si l'évolution avait eu lieu ........

même si le Vivant s'était fait
par le temps et le hasard,

on arrivera à le réinventer par biogenèse (biologie synthétique),
 



O
r, un jour prochain, Nous réaliserons la création de la Vie sur une planète proche :

à cela, il y a 3 conséquences intuitives :

  1. les « nouveaux hommes » sur cette planète choisie ne seront pas issus d'«évolution »,
  2. cette Création ('Ailleurs') a très bien pu se passer pour Nous... et ce, à l'infini dans le Passé...
     - c'est le cycle infini des créations d'humanités depuis des temps immémoriaux depuis toute éternité dans l'univers
  3. la Théorie de l'Evolution est donc sans objet :
    grâce
    à la condition
    nécessaire
    délicieuse
    et infinie
    de l'Inéluctable progrès scientifique



21 mai 2010, Craig Venter, généticien,
crée la 1ère cellule artificielle en laboratoire

 






17 - La cellule, entité fabuleusement complexe ...

La vie cellulaire est due des enchevêtrement des molécules biologiques, la vidéo qui suit montre la complexité des phénomènes.
Ci-dessous, une animation de la vie cellulaire ...


  • Le fonctionnement cellulaire est principalement dû aux lois de l'électrochimie
  • mais les structures cellulaires ont une origine inconnue aujourd'hui
  • La vie cellulaire est due des enchevêtrement des molécules biologiques, la vidéo qui suit montre la complexité des phénomènes :
    • les tâches les plus impressionnantes sont réalisées par de grands assemblages protéiques nombreux formés de molécules de protéines
    • chacun des processus centraux dans une cellule ... est catalysée par au une coordination d'au moins 10 protéines.
  • Dans toute cette complexité à couper le souffle, les scientifiques classent 17 catégories de fonctions générales :
    • La réplication, la recombinaison et la réparation
    • La transcription
    • Le contrôle du cycle cellulaire, la mitose, et la méiose
    • Les mécanismes de défense
    • La paroi cellulaire / et la  biogenèse de la membrane
    • Les mécanismes de transduction du signal
    • Le trafic intracellulaire et la sécrétion
    • La Traduction de l'ARN
    • Les modification post-traductionnelles, le renouvellement des protéines-chaperons
    • La production d'énergie et de conversion
    • Le transport et le métabolisme des glucides
    • Le transport des acides aminés et le métabolisme
    • Le transport et le métabolisme de nucléotides
    • Les coenzymes de transport et le métabolisme (c'est à dire ANABOLISME + CATABOLISME)
    • Le transport des lipides et le métabolisme
    • Le transport des ions inorganiques
    • Le métabolisme secondaire de biosynthèse des métabolites
    • Le transport des molécules
    • Le catabolisme (dégradation coordonnée des molécules)
  • Or, chaque catégorie requiert de nombreuses protéines :

    • celles-ci interfèrent (au nombre de 10 à 40) chacune les unes avec les autres !
    • et, tout doit être :
      • convenablement en place,
      • travailler en synergie,
      • ou bien la cellule est détruite ... 
    •  Les évolutionnistes font croire que pour chaque protéine, un pur hasard établit ces centaines de longues chaînes d'acides aminés
      • qui plus est, ces centaines de chaines se replient dans les formes exactes pour interagir avec les autres protéines spécialisées
      • le cas échéant, elles doivent obtenir l'aide de protéines chaperonnes ...


    18 - Les Pyramides Mayas ont été construites en connaissant la signature acoustique du Quetzal (oiseau du Pérou)

    15 mai 2012 : les études acoustiques (de l'institut d'Acoustique de l’État Fédéral des États-Unis) ont montré que : 



    • la signature acoustique des applaudissements devant les pyramides maya
      est strictement identique
      à la signature acoustique du Quetzal
    • le Quetzal est un oiseau qui vit sur les territoires du Pérou,. Il est l'Oiseau de la Mythologie maya.
    • lire





    19 - Le «Nombre d'Or» , partout dans la biosphère



    20 - En septembre 2012, les découvertes sur «l'ADN-poubelle»  révèlent qu'il a un rôle capital pour la vie : et ça change tout

    En septembre 2012 ont été publiés les résultats d'une découverte scientifique :

    • ce que l'on appelle encore l'ADN-poubelle ne peut pas jouer le rôle que lui espéraient les Professionnels de l'Évolutionnisme comme pouvant être les ADN qui font des "essais", "en terrain neutre" pour "évoluer".
    • Non :
      l'ADN-poubelle, la "Dark-Matter" quoi compose 98,5% de l'ADN, tient un rôle d'une importance capitale dans le génôme humain, il régule les gènes au cours de la grossesse dans l'embryon.
    • L'article de ScienceDaily du 5 sept 2012 donne bien le chiffre de "98% du génome" :
      http://www.sciencedaily.com/releases/2012/09/120905135326.htm
    • L'image ci-dessous est inspirée de : http://sociedad.elpais.com/sociedad/2012/09/08/vidayartes/1347129121_354448.html
      Son auteur est Heber LONGAS, journaliste de EL PAIS
    • Liens complémentaires :
      • https://sitn.hms.harvard.edu/sitnflash_wp/2012/10/issue127a/
      • http://edition.cnn.com/2012/09/05/health/encode-human-genome
      • http://www.nytimes.com/2012/09/06/science/far-from-junk-dna-dark-matter-proves-crucial-to-health.html





    21 - La drôle d'histoire du Scarabée Bombardier ... qui fait sauter ... le Mythe de l’Évolution ...

    .

    En 1961, le professeur Schildknecht, chimiste allemand, fit des recherches sur le Scarabée Bombardier (Brachinus). Il découvrit que cet animal possède deux glandes sécrétant un mélange liquide, deux chambres de stockage communicantes, deux chambres de combustion et deux conduits externes pouvant être dirigés comme des canons orientables à l'arrière d'un bombardier.

    Lorsqu'on analysa le liquide emmagasiné, on découvrit qu'il contenait 10% d'hydroquinone et 23% de peroxyde d'hydrogène. Dès lors, nous avons un mélange explosif. Si vous et moi nous nous rendions au laboratoire pour mélanger ces deux produits chimiques, le mélange nous exploserait en pleine figure. Mais le Scarabée Bombardier ajoute un inhibiteur qui empêche l'explosion. Et ensuite, lorsqu'un ennemi s'approche de lui, il envoie une giclée de cette solution dans les tubes de combustion jumelés et, juste au bon moment, il ajoute un anti-inhibiteur et... Boum ! Cela explose au visage de l'ennemi.


    Essayons maintenant d'imaginer comment le Scarabée Bombardier est arrivé à cela par évolution. Réfléchissons un peu. Supposons que ce petit scarabée vivait il y a des millions d'années. Un beau jour, sa Maman et son Papa lui offrirent un coffret de chimie pour son anniversaire. Et c'est ainsi que, dans son laboratoire souterrain, il se livra à des expériences. Il mélangea une solution d'hydroquinone avec du peroxyde d'hydrogène et... Boum ! Il se fit exploser et son corps fut éparpillé sur tous les murs de son laboratoire ; voilà comment notre scarabée mit fin à ses jours.

    Donc, pendant des centaines, des milliers de générations, pendant des dizaines de milliers d'années, ces petits scarabées mélangèrent du peroxyde d'hydrogène et de l'hydroquinone et se firent exploser. Boum ! Boum ! Boum ! Boum ! Pendant des milliers de générations.

    Puis, pour une raison bizarre, l'un d'entre eux inventa l'inhibiteur. Voyez-vous, il n'avait besoin de l'inhibiteur que lorsqu'il mélangeait les produits chimiques. A chaque fois qu'il les mélangeait, il se faisait exploser. Si bien qu'il ne pouvait transmettre l'information à sa descendance puisqu'il n'en avait pas... Il n'y avait donc aucun moyen de faire passer cette information.



    Mais admettons qu'il ait inventé l'inhibiteur. N'est-ce pas un formidable succès de l'évolution ? Un triomphe ! Non. Pas tout à fait. Parce que maintenant, il n'a que les deux produits chimiques et l'inhibiteur. Et il les emmagasine. Il lui faut également une chambre de stockage. Et j'ignore comment cela est apparu.



    Mais de toute façon, admettons que cela s'est produit. Il a ce qu'il faut ; il mélange ses produits chimiques et que se passe-t-il ? Absolument rien. Tout simplement, le mélange reste là et ronge ses entrailles. D'ailleurs, pendant des milliers et des milliers de générations, les scarabées mélangèrent ces produits chimiques avec l'inhibiteur et les emmagasinèrent, rongeant ainsi leurs entrailles. Et ceci continua pendant des milliers de générations.
    Il n'avait donc pas besoin d'un anti-inhibiteur tant qu'il n'avait pas d'inhibiteur. Et il ne lui fallait un inhibiteur que lorsqu'il avait les produits chimiques.







    Mais admettons que l'un de ces petits scarabées ait inventé un anti-inhibiteur. Formidable succès de l'évolution ? Non, c'est l'échec complet. Vous voyez, il ne possède en tout et pour tout que les chambres de stockage. Il mélange les produits chimiques, ajoute l'inhibiteur, puis l'anti-inhibiteur et... Boum ! Et c'est reparti ! Boum ! Boum ! Boum ! Boum ! pendant des milliers de générations, ce fut à nouveau l'auto-destruction.


    Vous voyez bien qu'il faut des chambres de combustion.
    Mais celles-ci ne lui sont utiles que s'il est en possession des deux produits chimiques, de l'inhibiteur et de l'anti-inhibiteur. Alors comment aurait-il inventé la chambre de combustion sans en avoir la prescience ?


    Bon, d'une manière ou d'une autre et pour je ne sais quelle raison, disons que cela a fini par se faire.

    Maintenant nous y sommes. Tout est prêt. Nous avons les deux produits chimiques, les chambres de stockage, l'inhibiteur, l'anti-inhibiteur et les chambres de combustion. Tout est en place. Non, pas tout à fait. Voyez-vous, il a fallu que le scarabée soit réglé en toute chose. Il devait avoir le bon réseau de communication.

    Pouvez-vous imaginer combien cela devait être embarrassant ?

    Il possède ce produit chimique, en envoie une giclée dans les chambres de combustion, puis son ami débarque en lui donnant une tape sur le dos et en disant : "Salut, Joe, comment ça va ?" Et Boum ! Cela lui explose à la figure ! Non, il était obligé de connaître le moment précis où il enverrait le signal. Il lui fallait un réseau de communication. Il devait savoir quand il était menacé et s'il avait affaire à un ennemi ou pas. Il devait posséder toute cette panoplie dès le départ - oui, dès le départ.