La position des continents actuels expliquée par les 31 bolides extra-terrestres connus
- sur la base du CNRS français



  • Terra-forming des Elohim (23.000 années B.P.)
  • Puis période calme pacifique (21.000 années B.P. / 5.700 années B.P.)
  • Déluge (nucléaire) par les Elohim  : seconde restructuration du Globe (5700 B.P.)

Démonstré à 90% par Gérard Lelièvre (septembre 2007),
Géarard Lelièvre est
  • Directeur de l'Observatoire National d'Astronomie de Meudon (Ile de France)
  • Directeur de Recherches au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique)



|Suivant >




Il existe une trentaine d'impacts de 20 à 300 km de dimaètre, ils ont la forme de cratères et sont souvent situés sous des sédiments.
Les impacts extra terrestres relevés et connus ont des emplacements comme indiqués sur cette carte. Cette étude c créationiste diluvienne (Déluge méta-nucléaire) a pour base des données connues et archi reconnues des impacts ET.

La démonstration qui suit est basée sur une publication de Géarard LELIEVRE, sa publication du 3 septermbre 2007 est disponible sur :

http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/17/48/02/PDF/article_FR-v31finale.pdf


TITRE DE LA PUBLICATION :
  • « Des impacts d'astéroïdes ont-ils pu initier des points chauds et provoquer la dislocation de la Pangée ? »
    • Par Gérard Lelièvre (3 septembre 2007)

    Tableau 1 :








    On en déduit la topologie des impacts de cette époque sur la carte suivante : (à la formation du continent Unique, la Pangée) :

    • on y constate que les impacts (connus) se trouvent aux extrêmités des 4 sous continents ; ces impacts sont faits pour ramener les continents en une seule terre émergée (qui donnera naissance à la Pangée). Le sous-continent « Baltica » comporte un très gros impact afin que cette terre sorte effectivement du fond de l'Océan (appelé « Thétys »)





    De la carte ci-dessus, on peut en déduire la position des impacts sur la carte du Continent uen fois formé (méta-tecnique de terra-forming planétaire par les méta-Ingénieurs géophysiciens (les ELOHIM) :


    On peut mainteant replacer ces impacts de Terra-forming sur une carte représentant la Pangée. On constate que ces impacts se trouvent aux 2 extrêmités du continent Unique (la Pangée) montrant que les impacts ont eu pour conséquence l'assemblage des 4 sous-continents afin de les rassembler en un seul. Voir l'illustration ci-dessous :



    La paix règne ensuite sur Terre et les Elohim-Créateurs se mettent à travailler à la création du phytoplancton, du zooplancton, des végétaux simples, de animaux, etc, etc, puis.... Puis de l'Homme. Le Continent Unique (la Pangée) se trouve donc sous la forme suivante : carte ci-dessous :






    Mais la Planète Mère des Créateurs se met à avoir peu du progrès scientifique que font les Hommes nouvellement créés. Ils décident alors de détruire toute vie. Les impacts militaires sont cyclopéens : c'est le Déluge (nucléaire). Voici la carte des impacts actuellement reconnus (17 impacts extra-terrestres = les 17 spots en couleur rouge sur la carte) :



    Cette carte de la Pangée tout au début de sa fracturation (Déluge daté par le calendrier juif = 5700B.P.) par les méta-Explosions (nucléaires) lancées par la Planète-Mère des Elohim créateurs :
    les 800 Elohim-Créateurs, eux, étaient restées sur la Terre, et "sauve" leur création (Livre de Noë dans la bible : sauvetage des 10 millions d'espèces vivantes par prélèvemt de leur ADN (génomes) en plusieurs mois : le temps que les missiles nucléaires de la Planète-mère arrivent jusqu'au Globe Terrestre pour y exploser et disloquer le Continent Unique terra-formaté par les Elohiim-Créateurs (à 23.000BP).

    La carte suivante est le Globe actuel, avec en couleur noire les impacts diluviens retrouvés aujourd'hui par nos scientiques et identifiés comme bolides extra-terrstres (impacts officiellement connus, archivés et étudiés de manière reconnue par toute la comunautré scientifique actuelle ) :
    les "spots" de couleur noire" ont exaxtement le même emplacment que les ssots de couleur rouge sur la carte précédnete (mais les continents ont dérivé entretemps), et leurs emplacements apparaissent plus ou moins éloignés les uns des autres (alors que bien sûr, il s'agit des MÊMES impacts = couleur rouge / couleur noire)...





    On constate que les plus gros impacts diluviens (de couleur noire sur la carte actuelle et de couleur rouge sur la carte de la Pangée plus haut) ont pour conséquence :
    • La séparation de l'Amérique du nord d'avec l'Europe
    • L'Europe est criblée d'impacts : aujourd'hui, l'Europe est un continent très morcelé et dentel'énorme impact d'Afrique du Sud :reousse l'Amérique du sud à vers l'ouest
      • repousse l'Australie qui subi aussi la poussée de l'impact de l'Antarctique actuel : ainsi l'Australie dérive très loin, deux fois plus loin que l'Amérique du sud
      • propulse aussi l'Inde jusque très loin vers le nord, il tape à toute vitesse contre le sous-continent russe : nait alors la plus grande chaines montagneuse du monde : l'Himmalaya.
    • L'Antarctique (le 6ème continent, aujourd'hui)se sépare des autres plaques
      • il est le second facteur d'éloignement de l'Australie, repoussée, très loin , l'Australie laisse dsur son parcours des fragments que sont les Iles de Bornéo, Sumatra et la Nouvelle Zélande
      • l'impact sur l'Antarctique mesure 300km de diamètre, c'est à dire qu'il est le plus grand connu de tous : les autres ne dépassent pas 100km de diamètre 
    • L'Antarctique (le 6ème continent, aujourd'hui) se sépare des autres plaques
      • il est le second facteur d'éloignement de l'Australie, repoussée, très loin , l'Australie laisse dsur son parcours des fragments que sont les Iles de Bornéo, Sumatra et la Nouvelle Zélande
      • l'impact sur l'Antarctique mesure 300km de diamètre, c'est à dire qu'il est le plus grand connu de tous : les autres ne dépassent pas 100km de diamètre
    • L'impact situé en Norvège donne naissance à la Mer Baltique
    • Les 2 impacts du continent séparé de « sibéria » le propulsent contre le continent européen actuel
      • nait alors la chaine montagneuse du Caucase
      • le Japon se détache du sous continent russe parce que la vitesse des plaques est extrêmement rapide et se crée dans la lithosphère la plus grande fosse abyssale océanique de la planète : la Fosse abyssale Mariannes (-12.000m de profondeur, record planétaire).




    Cette démonstration est donc corroborée par les calculs de Gérard Lelièvre (publication du 3 septembre 2007) :
    • Directeur de Recherches Général de l'Observatoire d'Astronomie de Paris (Meudon)