[Créationnisme scientifique athée]
L'évolutionnisme à mourir de rire
La complexité ahurissante de la cellule : un aperçu ...


Un seul aperçu de la cellule, et du fonctionnement et de tous les mécanismes complexes des protéines, donne le vertige ...
Le scénario "hasardoïde" de l'évolutionnisme est-il scientifiquement recevable ?



< Précédent| |Suivant >





La seule cellule, n'est pas simple.

A l'époque de Darwin, les chercheurs ont examiné des cellules sous le microscope de petits ballons remplis, appelés protoplasmes.
150 ans plus tard, nous savons qu'il y a de nombreux types de cellules, et chaque cellule est une petite ville au travail. Le plus petit génome connu (Mycoplasma genitalium) possède 482 gènes.
Le minimum possible pour un organisme de survivre est probablement de 200 à 300 gènes. La plupart des bactéries possèdent 1000 à 4000 gènes. Un manuel populaire de biologie évolutionniste évalue la complexité du génome celleulaire simple à
à 1600 tomes d'encyclopédies.
Tout dans la cellule est incroyablement complexe. Les plantes et les animaux contiennent une grande variété de cellules. Le corps humain possède 210 différents types de cellules.

Les cellules sont constituées de protéines, et tout ce qui se passe dans une créature interagit avec des protéines qui en impliquent d'autres...
Les protéines sont composées généralement de 50 à 2000 acides aminés de long ; toute protéine est composée de 300 amino-acides (acides aminés) par la machinerie des Ribosomes, qui sont eux-mêmes des machines moléculaires comoposées d'acides aminés ...
Les ribososmes construisent donc les protéines dans les cellules, en utilisant l'ARN-messager comme modèle.

Voici un aperçu du fonctionnement d'un ribosome bactérien qui "traduit" l'ARN en protéines ; chaque protéine dans les bactéries est construite selon le shéma suivant (chaine de réactions sucesssives) :

De: Schmeing, T. Martin, V. Ramakrishnan. 29 Octobre 2009.
Mmécanisme de la traduction. "magazine NATURE, vol 461, p. 1234-1242.



Une protéine est non seulement un long ruban d'acides aminés reliés ensemble, mais aussi, il se replie en une structure 3D ...



Schéma d'une protéine repliée


Origami

Pour les Professionnels de l'évolutionnismee, le problème supplémentaire à l'élaboration de l'origami est que l'origami qui en résulte :
  • possède des propriétés (de physiologie cellulaire) infiniment plus complexes que le papier ...





Les concentrations de température et chimiques doivent être réunies pour qu'elle se replier correctement, et obtenir de l'aide à partir de protéines de nombreuses protéines dites spéciales "chaperons moléculaires". Les accompagnateurs peuvent garder les protéines tout en Séparé de l'autre, ils sont rabattables, d'éviter les erreurs dans le repliement, et les événements se déroulent erreurs pour donner la protéine une seconde chance de bien faire les choses. Après avoir aidé un pli de protéine, une escorte aller aider une autre fois-ci.


Les protéines subissant un seul changement d'un seul atome, conduit immanquablement à une protéine qui ne fonctionne pas : et toute la chaine de métabolisme, ne fonctionne plus ...
  • Le mutationnisme (évolutionnaire) est-il donc viable dans la vie biologique ?
    • les Professionnels de l'évolutionnisme répondent "oui" par soumission professionnelle -
    • mais l'observation de l'ensemble de cette page (SCIENCE : DONNÉES) démontre que non ...
  • Le mutationnisme évolutionnaire serait-il donc anti-science ?

Chez les humains, les grappes d'entre eux (agrégats) peut conduire à des maladies comme l'Alzheimer, de Huntington, ou la drépanocytose.

"Les protéines sont construites de telle sorte précisément que le changement des événements quelques atomes en un seul acide aminé peut perturber la structure de la molécule entière." -  Parfois si sévèrement que tout fonction est perdue

Toutes les protéines sont liées chimiquement à d'autres molécules (qui sotn des non-protéines : glucides, lipides, glycvo-luipides, etc)

  • or, chacun peut se lier à quelques-uns seulement des milliers qu'il rencontre :
    une protéine humaine moyenne dans une cellule qui peut interagir avec quelque part entre 5 et 15 partenaires différents
  • MAIS leurs formes vont comme une main dans un gant

 

Les tâches les plus impressionnantes sont réalisées par de grands assemblages protéiques nombreux formés de molécules de protéines." "Chacun des processus centraux dans une cellule ... est catalysée par au uen coordonation d'au moins 10 protéines.

La complexité des organismes vivants est stupéfiante ...


Dans toute cette complexité à couper le souffle, les Professionnels de l'évolutionnisme ont essayé de classer les fonctions de la cellule :
  • ils ont trouvé 17 catégories de fonctions générales :

    • La réplication, la recombinaison et la réparation
    • La transcription
    • Le contrôle du cycle cellulaire, la mitose, et la méiose
    • Les mécanismes de défense
    • la paroi cellulaire / et la  biogenèse de la membrane
    • Les mécanismes de transduction du signal
    • Le trafic intracellulaire et la sécrétion
    • La Traduction de l'ARN
    • Les modification post-traductionnelles, le renouvellement des protéines-chaperons
    • La production d'énergie et de conversion
    • Le transport et le métabolisme des glucides
    • Le transport des acides aminés et le métabolisme
    • Le transport et le métabolisme de nucléotides
    • Les coenzymes de transport et le métabolisme (c'est à dire ANABOLISME + CATABOLISME)
    • Le transport des lipides et le métabolisme
    • Le transport des ions inorganiques
    • Le métabolisme secondaire de biosynthèse des métabolites
    • Le transport des molécules
    • Le catabolisme (dégradation coordonnée des molécules)

Or, chaque catégorie requiert de nombreuses protéines

  • celles-ci interfèrent (au nombre de 10 à 40) chacune les unes avec les autres
  • et, tout doit être
    • convenablement en place,
    • travailler en synergie,
    • ou bien la cellule est détruite ...

Donc, les évolutionnistes faut croire que pour chaque protéine, un pur hasard énoncé de longues chaînes d'acides aminés se replient dans les formes exactes pour interagir avec d'autres protéines spécialisées et, le cas échéant, obtenir de l'aide de protéines chaperonnes ...

DONC, les protéines ne peuvent pas avoir été inventées une par une
  • soit elles toutes là, prêtes à travailler ensemble,
  • soit rien ne se passe et tout se désintègre ...

Pourtant, même si on pouvait concevoir des protéines, la mutation, la sélection naturelle ne fonctionne que sur une à la fois et de façon sporadique depuis de nombreuses années. Considérant que la complexité des protéines, la notion de leur création à la mutation-sélection naturelle est aussi stupide que de demander à quelqu'un de construire un poste de télévision avec une cuillère et une brosse à dents.

Si Darwin avait eu connaissance du sujet des protéines, il aurait probablement abandonné la théorie de l'évolution.