[Archéologie, 2011]
Un impact de balle dans un crâne
de Néanderthal daté de 38.000 ans




< Précédent| |Suivant >




Copie de l'article cui-dessous,
prélevé sur :

http://www.badarchaeology.com/?page_id=148

 

 

Il est très drôle de constater que les Profesionnels de l'évolutionnisme estiment que ce crâne est antique (forme dite "néaderthalienne", voir la photo) et correspond à un hominidé différent des Homo sapiens sapiens , mais que lorqu'un impact de balle est retrouvé dans ce crâne, ils disent que le crâne n'est pas "ancien" :

  • les Professionnles de l'évolutionnisme doivent choisir :
    • le crâne ci-dessous est néanderthalien et il y a eu uimpact de balle il y a 38 000 ans,
    • ou bien ce crâne est celui d'un homme d'aujourd'hui, et alors les déductions typiquement évolutionnistes sur les hominidés sont inexacts
      • entre autres, l'Homo sapiens sapiens n'aurait donc aucun ancêtre possible ....!




Article disponible sur :
http://www.badarchaeology.com/?page_id=148


link :
TRADUCTION EN FRANCAIS :
L'article original en anglais

TRADUCTION EN FRANCAIS

A shot 'Neanderthal'?



The Kabwe skull: not Neanderthal, not shot...

A number of books and internet sites make the claim that The British Museum (Natural History) in London holds the skull of a Neanderthal, dated 38,000 years old and excavated in 1921 at Kabwe in what is now Zambia. The left side of the skull displays a circular hole about 8 mm in diameter. None of the radial split-lines that would have been left had the hole been made by a cold projectile, such as a spear, are visible around the hole. On the opposite side of the skull, the parietal bone is shattered, as if skull was blown up from inside. Two solutions have been proposed: either the skull is from something that lived in recent centuries and was shot by a European, or there were rifles in Palaeolithic Africa.

Virtually nothing is correct in these claims. The Kabwe skull (often known as 'Broken Hill Man' after the name of a nearby town) is older than the claim, at 125,000 to 300,000 years old, and it was found on 17 June 1921 by a Swiss miner, Tom Zwiglaar, in a limestone cave. It was the first early human fossil to be found in Africa and was sent to Arthur Smith Woodward (1864-1944), who gave it the new species name Homo rhodesiensis (Rhodesian Man). More recent anthropologists have preferred to see it as a primitive form of Homo sapiens, but are undecided on the precise species. It may be related to Homo heidelbergensis, the ancestor of the predominantly European Neanderthals (there were never any Neanderthals in Africa) or it may indeed be a separate species, Homo rhodesiensis, as Arthur Smith Woodward originally proposed, which would be our direct ancestor.

So much for the species and the date. What about the "bullet hole"? Well, for one thing, it did not kill the individual. The edges of the lesion have started to heal, so whatever caused the hole was not the cause of death. Instead, the wound appears to have been a pathological, rather than a traumatic lesion, caused by an infection in the soft tissue over it. Few individuals survive a bullet to the brain; needless to say, the parietal bone on the opposite side is not shattered, as is claimed, but is very much intact. The individual may thus have died from a pathological condition, perhaps an abscess or ulcer that had become septic.








Impact de balle sur un 'Neandertal' ?



Le crâne de Kabwe : Le crâne de Kabwe: pas de Néandertal, pas abattu ...

Un certain nombre de livres et de sites Internet pour présenter la réclamation que le British Museum (Natural History) à Londres détient le crâne d'un homme de Neandertal, en date du 38.000 ans et fouillé en 1921 à Kabwe dans ce qui est aujourd'hui la Zambie. Le côté gauche du crâne affiche un trou circulaire d'environ 8 mm de diamètre. Aucun des radiales split-lignes qui ont été laissés avait été le trou fait par un projectile à froid, comme une lance, sont visibles autour du trou. Sur le côté opposé du crâne, l'os pariétal est brisée, comme si le crâne a explosé de l'intérieur. Deux solutions ont été proposées: soit le crâne est de quelque chose qui a vécu dans les siècles récents et a été abattu par un Européen, ou il y avait des fusils dans Paléolithique en Afrique.

Pratiquement rien n'est correct dans ces revendications. Le crâne de Kabwe (souvent connu sous le nom «L'homme de Broken Hill" après le nom d'une ville voisine) est plus ancienne que la demande, à 125.000 à 300.000 ans, et il a été constaté le 17 Juin 1921 par un Suisse mineur, Tom Zwiglaar, dans une grotte calcaire. Il a été le premier fossile humain précoce se trouve en Afrique et a été envoyé à Arthur Smith Woodward (1864-1944), qui lui donna le nom de rhodesiensis nouvelle espèce Homo (homme Rhodesian). Plus récemment, les anthropologues ont préféré le voir comme une forme primitive de l'Homo sapiens, mais sont indécis sur les espèces précises. Elle peut être liée à Homo heidelbergensis, l'ancêtre de l'homme de Néandertal principalement européens (il n'y avait jamais Néandertaliens en Afrique) ou il peut en effet être une espèce distincte, Homo rhodesiensis, comme Arthur Smith Woodward proposé à l'origine, ce qui serait notre ancêtre direct.

Voilà pour l'espèce et la date. Qu'en est-il du "trou de balle"? Eh bien, pour une chose, il n'a pas tué l'individu. Les bords de la lésion ont commencé à se cicatriser, donc quel que soit causé le trou n'était pas la cause du décès. Au lieu de cela, la blessure semble avoir été un état pathologique, plutôt que d'une lésion traumatique, provoquée par une infection dans les tissus mous au-dessus. Peu d'individus survivent d'une balle dans le cerveau; inutile de dire, l'os pariétal du côté opposé n'est pas brisé, comme on le prétend, mais il est très bien intacte. L'individu peut donc sont morts à partir d'un état pathologique, peut-être un abcès ou un ulcère qui était devenue septique.
.